Education

Deux enfants, Deux accouchements, Deux Pays

Etre enceinte et accoucher est une aventure pour toutes les mamans et chacune de nous la vivons très différemment. Pour mes deux fils, j’ai vécu deux aventures très différentes.

Accoucher en France

Pour Kuku, j’ai voulu accoucher en France pour être près de ma famille. Car quand c’est ton premier, tu es toujours très anxieuse et veut être dans les meilleures conditions. Donc a trois mois de grossesse je suis rentrée en France, j’ai trouvé un poste en interim de 3 mois (pour renouveler mes droits) et je vivais chez mes parents. Donc trop bien entourée.

J’ai été suivi a l’hôpital de St Cloud (78) mais comme la fin de la grossesse est tombée pendant les vacances d’été, je n’ai pas été suivi par le même médecin tout le temps. Mais j’avais la couverture sociale (pas de mutuelle) donc cela a couvert la grande partie des frais médicaux.

J’ai eu une grossesse normale, juste un problème de diabète mais qui a été contrôle par un regime stricte. Pour la petite histoire, j’ai dit a ma mère qu’elle devait que ce serait une très bonne idée de d’amener des pâtisseries a la maternité si elle voulait voir son petit fils. Oui je suis quelqu’un qui aime le sucre…

J’ai fini mon contrat fin Juin donc j’étais au chômage en Juillet puis j’ai commencé mon congé maternité en Aout. La date de terme étant le 13 Septembre et mon frère se mariant le 11, je voyais bien la blague de perdre les eaux en pleine célébration! Vu la chance que j’ai… alors j’ai appelé ma meilleure amie le 25 Aout pour le demander de m’accompagner au mariage au cas ou! Et elle m’a dit de parler au bébé et de lui dire qu’il fallait qu’il sorte avant, ce que j’ai fait le soir même en lui disant magne toi de naître .

Et bien le 26 Aout a 4 heure du matin (soit 3 semaines en avance), je perdais les eaux! Mon compagnon n’ayant pas obtenu son visa pour revenir en France, ce fut ma mère qui m’a accompagné a la maternité (après avoir pris une douche, déjeuner et préparé la valise en urgence). Nous sommes arrivées a 8h du matin (après le changement d’équipe, ma mère ayant travaillé dans un hôpital savait que arriver avant ne servirait a rien). Et la commença l’attente… les contractions ne sont arrivées que vers 11h du matin. L’âpres-midi ma plus jeune soeur (qui avait 22 ans) est venue prendre la relève. Kuku a finalement fait son apparition a 21h30 après avoir refuse de descendre. Oui il était bien au chaud la dedans! La gynécologue qui a assité a l’accouchement n’était pas mon gyneco. Car il était en vacances. Un peu rude, elle a engeulé ma soeur car pour elle, elle était trop jeune pour assister a l’accouchement.

A la sortie de la maternité, je suis restée 2 mois chez mes parents ou j’ai eu l’aide de ma maman. Avant de s’envoler de retour pour le Guatemala.

44588_10150255454785574_8154285_n

Accoucher au Guatemala

Pour Junior, j’ai décidé d’accoucher au Guatemala car après tout j’y habitait et ne pouvais me payer le luxe de tout laisser et rentrer en France (et surtout que mon mariage était 6 semaines avant le terme).

Le plus stressant pour moi a été de trouver un gyneco qui respecte le choix d’avoir un accouchement naturel. Cela parait bénin mais au Guatemala 90% des naissances (dans le prive) sont faites par césarienne. Car plus d’argent, naissance programmée… enfin bref aucun respect pour la mère et l’enfant. Le gyneco qu’une amie anglaise m’a recommandée fut très professionnel et m’a tout de suite mise en confiance. Pour la petite histoire, un jour il m’a dit que sur 90 naissances dans le mois dans un hôpital ou il travaille, seulement 3 bébés sont naît de façon naturel! Ses patientes! Ce fut lui qui m’a suivi tout le long de ma grossesse et m’a aide a accoucher. Donc un suivit plus personnel que pour Kuku.

Pour le choix de l’hôpital, j’ai suivi le conseil de mon gyneco. Un hôpital prive (le public était hors de question) qui respecte les naissances naturelles, a Guatemala City. J’habitais a Antigua, a 45 mn de l’hôpital. Donc j’ai prévu un hôtel une semaine avant la date du terme, histoire de venir tranquille sans être stressée… mais bien sûr!

J’avais prévu d’arrêter de travailler 2 semaines avant le terme, pour profiter de plus de temps après avec Junior. Au Guatemala tu as 3 mois de congé maternité.  J’aurais dut retenir ma leçon qu’un bébé peut arriver avant terme… et bien même pas! Je finissais le 9 Septembre, et ce jour même a 13h je perdais les eaux (dans la voiture en retournant travailler après le déjeuner). Vous imaginez la scène, moi qui arrive au boulot le jean trempe en disant « je crois que ça y est c’est le grand jour » pas du tout stressée. Faire la valise en 5 mn, appeler mon gyneco, taxi pour l’hôpital (45 mn) avec Kuku car on avait personne pour le garder, mais tout est sous contrôle…  Mais Junior a été gentil, il a même laisse le temps a une amie de venir a l’hôpital pour s’occuper de Kuku le temps que j’accouche.

De retour a la maison, on avait pris quelqu’un pour m’aider la première semaine pour les taches ménagères et avec Kuku. La tradition dit qu’une femme qui vient d’accoucher doit rester chez elle au calme 3 semaines, euh ba moi au bout de 3 jours j’ai fais ma première sortie avec Junior.

Si je devais faire un bilan de cette grossesse et naissance au Guatemala, cela s’est très bien passe car j’ai trouvé un bon gyneco et un bon hôpital. Mais ce fut cher (car pas de couverture médicale): environs 2,000 euros.  Mais voir sa bouille a sa naissance valait tout l’or du monde!

1235313_10153270312235574_50198904_n 1264801_10153339184130574_352867096_o

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s