Bourgogne & Famille

#EnFranceAussi: Sur la Route des Ducs de Bourgogne

A l’occasion des 5 ans de #EnFranceAussi, les membres du RV organisent une ronde d’articles pendant tout le mois de juin. De nombreux partenaires dont Gîtes de France se sont associés au RV pour offrir à nos lecteurs des cadeaux chaque jour du mois. Plus a la fin de l’article!

enfranceaussi-anniv

Pour cette occasion, je vais vous faire découvrir la Route des Ducs de Bourgogne et ses magnifiques Châteaux.

Mais qui sont les Ducs de Bourgogne? 

Les quatre Ducs Valois comptèrent parmi les Princes les plus puissants dans l’Occident de la fin du Moyen Age. Conquêtes et alliances matrimoniales les mirent à la tête de vastes et riches domaines en Flandre et aux Pays-Bas. Ils devinrent de véritables concurrents du Roi de France quand ce dernier lutta contre les Anglais… Cette grande construction politique donna naissance à un foyer culturel et artistique des plus fascinants. Beaucoup de luxe entourait des fêtes mémorables. Ils multiplièrent également les constructions de résidences et les fondations religieuses, dans le but de symboliser leur puissance.

Philippe le Hardi (1364-1404): Il fut le premier des quatre Ducs de Valois. Il se maria, en 1369, avec Marguerite de Flandre, inaugurant une politique matrimoniale permettant l’agrandissement du Duché. Avec le mariage de ses enfants, il conclut de nombreuses alliances, notamment en Bavière. Dès la Paix de Tournai (1385) avec les villes flamandes, il veilla aux intérêts des villes drapantes.

Jean-sans-Peur (1404-1419): Très démagogue, Jean Sans Peur avait aussi un goût pour la saine gestion administrative et les réformes. Il annexa plusieurs villes dont Besançon, Tonnerre et aussi la Picardie. En 1407, craignant qu’il ne prenne trop de pouvoir à la cour, il fit assassiner le Duc d’Orléans. C’était le début de la grande rivalité entre les Bourguignons et les Armagnac, et au-delà, entre ceux qui étaient pour l’Angleterre et ceux qui étaient pour la France. Les hommes de main des Armagnac, en retour, assassinèrent Jean Sans Peur en 1419.

Philippe le Bon (1419-1467): A la mort de son père, il décida de maintenir l’alliance avec les Anglais. Territorialement, il augmenta encore ses possessions avec, entre autres, les comtés de Namur, Hainaut, Hollande, Zélande… Il devint le plus puissant et le plus riche des princes de la Chrétienté. La Bourgogne était au faîte de sa puissance. Il fut également l’homme qui livra Jeanne d’Arc aux Anglais en 1430.

Charles le Téméraire (1467-1477): Son premier soin fut d’avoir une armée permanente constituée de mercenaires, pour enfin parvenir à conquérir la rive gauche du Rhin. Il acheta l’Alsace et le pays de Brisgau.  En 1477, il envahit la Lorraine et assiégea Nancy. Il y trouva la mort. A cette date, Louis XI, Roi de France, annexa la partie française du Duché de Bourgogne au domaine royal. Le reste fut conservé par Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire et épouse de Maximilien de Habsbourg. Son petit fils, Charles Quint, reprit la lutte contre le Roi de France, mais renonça à la Bourgogne par la Paix de Cambrai (1529) puis le Traité de Crépy (1544).

Des sites historiques a découvrir

Une association a été crée et regroupe 13 sites du patrimoine bourguignon dans les quartes départements de la Bourgogne. Vous pouvez voir la carte ici.

Je vais vous présenter 4 sites situés en Bourgogne Sud et que j’ai visité: Les Jardins de Barbiray, Le Chateau de Commarin, le Chateau de Couches et le Chateau de Sully

Le Chateau de Commarin

Situe dans la Vallée de l’Auxois a 38 km a l’est de Dijon, ce château n’a jamais été vendu et appartient maintenant a la 26eme générations. Ancien château fort, il a été reconstruit au 17eme et 18eme siècle par la famille de Vienne. La partie la plus ancienne est la chapelle qui date du 14eme siècle et rénovée au 17eme siècle.

L’aile gauche est ouverte au public avec la visite du magnifique appartement de Marie Judith de Vienne, Grand-Mère du célèbre Talleyrand, qu’elle a aménagés au 18e siècle, notamment avec de magnifiques tapisseries et des meubles d’exception. A la mort de Marie Judith de Vienne, la famille a déménagé dans une autre partie du château et l’appartement est resté telle qu’il était a l’Époque.  On visite également les écuries, la vieille cuisine utilisée jusqu’en 1971 et la chapelle du 14eme siècle.

On peut se promener dans le parc et découvrir les statues du sculpteurs normand Jean Marc De Pas. Et finir la visite par un verre de vin sur leur terrasse.

Il est ouvert tous les jours du 31 Mars au 5 Novembre 2018. Pour plus d’information, c’est ici.

 

Les Jardins de Barbirey

Situés dans la Vallée de l’Ouche a 10 km du Chateau de Commarin, les jardins de Barbirey ont été conçu aux XIXeme siècle. Concu sur 8 hectares, on y trouve un potager en terrasses avec son mélange légumes et fleurs, un verger mais également des étangs et un bosquet.

Le parc est très bien entretenu. A l’accueil on vous donne un plan et une fiche guide sont appréciables et permettent d’avoir quelques informations culturelles en allant à son rythme.

Le Jardin est ouvert de Mai a Septembre. Pour plus d’informations c’est ici.

 

Le Château de Couches  dit « de Marguerite de Bourgogne »

Situe entre Chalon sur Saône et Autun, le Château de Couches, classé monument historique, présente les différentes phases de sa construction de la fin du XIème siècle jusqu’au XIXème siècle.

Début du XIVeme siècle,  Marguerite de Bourgogne (fille de Robert II, duc de Bourgogne, et petite-fille de Saint Louis, roi de France) passe une partie de son enfance au château. Elle est en effet la cousine d’Étienne de Montagu et se lie d’amitié avec Marie de Bauffremont-Montagu. A 15 ans, Marguerite de Bourgogne épouse Louis, roi de Navarre et futur roi de France. Répudiée pour adultère en 1314 en même temps que ses belles-sœurs Jeanne de Bourgogne et Blanche de Bourgogne (affaire de la Tour de Nesle), Marguerite est enfermée à la forteresse de Château-Gaillard. Son nom est resté lié au Château.

Le château est bâti sur une cour carrée, entourée d’épaisses murailles, défendues aux quatre angles par de grosses tours rondes.
Le château qu’on visite aujourd’hui est composé d’éléments provenant d’époques différentes :
– en avant, le donjon (tour carrée) du XIIème siècle et sa tourelle du XVème,
– sur la droite, la tour ronde dite « tour de Justice » et les murailles du XIIIème siècle,
– la chapelle gothique du XVème siècle attenante à la tour ronde,
– les souterrains
– sur la gauche, le logis de style néo-gothique du XIXème
– en contrebas, le manoir et son bassin d’agrément
L’ensemble est complété par des jardins à l’arrière, auxquels on accède par une porte monumentale.

Le Château organise plusieurs événement durant l’année comme les Médiévales qui seront cette années du 13 au 15 Juillet. On y est allés il y a deux ans et les enfants ont adoré. Vous pouvez lire mon article ici.

Pour les enfants, ils organisent des visites a thème a chaque vacances comme pour Halloween ou Pâques. Ils organisent aussi pour les adultes une visite avec dégustation de vins.

Pour les visites, on a le choix d’une visite libre, avec un audio guide ou une visite guidée. Pour les enfants entre 8 et 16 ans, ils ont lance un jeux numérique sur tablette avec un jeux de piste.

Pour plus d’information sur les tarifs et heures d’ouverture c’est ici.

 

Le Château de Sully

Situe sur la route en Nolay et Autun, le Chateau de Sully est le plus grand château Renaissance en Bourgogne du Sud, lieu de naissance du Maréchal de Mac Mahon, 1er Duc de Magenta et le 1er Président de la République française à habiter le Palais de l’Elysée.

On dit que Sully doit ses origines au Général romain Sillius qui aurait construit ici une villa, au temps de Jules César, après avoir poursuivi et abattu Sacrovir, un des derniers chefs gaulois à résister à l’occupation romaine, dans la plaine. L’emplacement exacte de sa villa ou des constructions romaines restent encore inconnues à ce jour.

Au XVe siècle, Sully devient la résidence des Seigneurs de Montaigu dont le dernier Claude, Chevalier de la Toison d’Or et Chambellan de Charles le Téméraire, est tué  en 1475 à la bataille de Buxy, ne laissant qu’un fille naturelle, Jeanne.  Grâce au mariage de Jeanne de Montaigu ave Hugues de Rabutin, le château passe dans la famille Rabutin.

A notre connaissance Sully n’a été acheté et revendu qu’une fois dans son histoire millénaire; par la famille des Saulx Tavannes en 1515. C’est donc au Maréchal Gaspard de Saulx-Tavannes que l’on doit l’exceptionnelle cour Renaissance, ainsi que la façade ouest.  La veuve du Maréchal et ses fils entreprennent l’harmonisation de la Cour intérieure avec la construction en double de la façade est.

Et c’est en 1714, que Claude Morey, Marquis de Vianges, acquiert Sully et fait construire la remarquable façade nord par l’architecte Franque. C’est au siècle suivant, vers 1850, que la famille Mac Mahon lui adjoindra le splendide escalier monumental qui donne accès aujourd’hui à la grande terrasse sur les douves.

Au milieu du XVIIIe siècle, le domaine entre dans la famille Magenta qui donnera naissance, en 1808, au Maréchal Maurice de Mac Mahon, futur Duc de Magenta (titre conféré par Napoléon III à la suite de sa victoire, en 1859, à Magenta).  Son petit-neveu, le sixième Marquis de Mac Mahon, épouse Marthe de Vogüé à qui Sully doit de nombreux travaux : la façade sud, de style néo-Renaissance, ainsi que la remise en eau des douves.

Aujourd’hui, le château est la propriété et demeure permanente de la quatrième Duchesse de Magenta et de ses deux enfants, dont le cinquième Duc de Magenta.

On visite les appartement avec un guide obligatoire. Les visites commencent a 10:30, 11:30 et 13:30, 14:30, 15:30 et 16:30.

Le Château organise aussi des visites spectacles pour les enfants pendant les vacances scolaires comme pour le Carnaval qu’on a fait en Février. Vous pouvez lire mon article ici.

Le Château est ouvert du 31 Mars au 3 Novembre 2018. Pour plus d’information c’est ici.

Pour l’anniversaire de #EnFranceAussi, nous participons à une ronde d’articles: j’ai le plaisir de succéder aux blogs tupariscombien qui vous parle de la fête de la musique et Dailyaboutclo qui vous parle du marais Poitevin. Aujourd’hui le blog Les P’tits parigots en vadrouille va vous faire découvrir le musée Grevin. Et demain, Vagabonds inspirés va vous faire découvrir des ballades avec votre chien et Annima va vous faire découvrir la serre du Musée de Toulouse. 

Place au concours

Ouest France , notre partenaire, vous offre 2 guides secret sur les Châteaux forts en France. Donc il y aura 2 gagnants. Il suffit de commenter ce post ET de commenter sur notre page Facebook #EnFranceAussi.

Tirage au sort le 30 juin 2018.

Règlement à lire ici.

35970895_1975130659178175_2896858920351956992_n

 

 

Publicités

20 réflexions au sujet de « #EnFranceAussi: Sur la Route des Ducs de Bourgogne »

  1. La route des Ducs de Bourgogne est parsemée de beaux trésors et représente admirablement bien le passé d’une région au patrimoine incroyable, un peu comme dans la région des châteaux de la Loire. Merci pour ce bel article.

    J'aime

  2. Bonjour, Merci pour ce bel article qui ajoute quelques nouveaux châteaux à ajouter à ma liste d’envies 🙂 Je joue avec plaisir. Sandrine

    J'aime

  3. Fabuleux! Ton article est génial, moi qui adore l’histoire de Jean-sans-peur. On aime beaucoup visiter sa tour à Paris (tour dans laquelle il s’est planqué avoir fait assassiner le Duc d’Orléans.

    J'aime

  4. N’hésite pas les enfants sont les bienvenus. Régulièrement il y a des expos temporaires très bien faites. Elles traitent chaque fois d’un thème différent. Il me semble que la prochaine parlera de l’amour au Moyen-âge. Tout un programme.

    J'aime

  5. De beaux sites que je regrette de ne pas avoir vu durant l’année que j’ai passé à Dijon en 2010… Mais c’était dans le cadre des études, donc peu de temps et plus envie de faire la fête le week-end à cette époque ! 🙂 Je me suis toujours dit que je reviendrai en Bourgogne un jour, ce sera l’occasion pour visiter ces chateaux et jardins !

    J'aime

  6. Il y en a de jolies choses à découvrir dans cette région que je ne connais pas du tout ! Merci pour toutes ces idées de visite et cette révision de mes cours d’histoire 😉

    J'aime

  7. Vraiment intéressant ! Justement, la semaine dernière j’étais à Nancy devant la maison même où le corps de Charles le Téméraire a été déposé en 1477 ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s