Aix en Provence

#EnFranceAussi: Une boucle dans le passé Antique de Vernègues

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi dans le cadre du collectif de blogueurs « En France Aussi » et « le blog du mois » c’est-à-dire celui de Eimelle (Marie Laure) de Tours et Culture qui nous a proposé le thème “Villages”.

Dimanche, nous sommes allés faire une randonnée autour de Vernègues, un petit village dans les Bouches du Rhône au nord est de Salon de Provence. Ce village paisible et très agricole fit pourtant la une des journaux au lendemain du 11 juin 1909 : un tremblement de terre de magnitude 6 ravagea les villages de la région. Vernègues fut presque entièrement détruit, et dû se reconstruire en contrebas du Plateau.

La randonnée commence a la Chapelle Saint Symphorien. Elle a été édifiée, pour sa partie la plus ancienne, au 12ème siècle. De nombreux agrandissements ont été réalisés au cours des siècles en raison de pèlerinages croissants. Saint Symphorien était invoqué pour guérir les malades et les infirmes, comme en témoigne la collection de béquilles au fond de la chapelle. Mais il était également invoqué en Provence, pour protéger des noyades et des crues du Rhône et de la Durance. Une procession se déroule tous les 21 août pour obtenir la pluie !

De la chapelle, nous rejoignons Chateau-Ba, un gros domaine viticole. A coté se trouvent  le temple de Diane et la chapelle Saint-Césaire. Le Temple de Diane daterait approximativement du Ier siècle avant Jésus Christ tandis que la chapelle Saint Césaire date du XIème siècle. Les deux monuments sont en ruines mais on peut encore admirer les colonnes du temple et l’architecture romane de la chapelle, dont il reste la nef. Les paysages aux alentours sont également splendides.

De là commence la lente montée pour aller au village. Nous en avons profité pour dejeuner dans un champs avant. Puis nous montons jusqu’aux ruines du Chateau. C’est une nécropole rupestre paléochrétienne. Au 8ème siècle, le site s’appelle l’Alvernicum, appellation qui donnera plus tard le nom actuel du village. La naissance du village s’est véritablement opérée au cours de ce 8ème siècle où, d’après d’anciennes chartes, deux fortifications se font face, le “Castrum de Avallone” et le “Castrum Alvernicum”. C’est ce dernier, bâti sur un escarpement rocheux, qui deviendra le Vernègues que nous connaissons avec son château fortifié du Bas Moyen Age. Encore ceint de ses remparts en 1830, l’abord des rues étroites, peu accessibles aux charrettes, était rude pour ce village de 520 habitants.

Puis nous sommes montés jusqu’au Plateau du Grand Puech. C’est un vaste espace dégagé qui domine la vallée de la Durance. Il fut le lieu privilégié de l’occupation humaine depuis l’époque néolithique. La table d’orientation installée sur l’ancien moulin offre une vue panoramique allant de la Montagne Ste Victoire jusqu’à l’Etang de Berre.

Et voici quelques photos prises d’un drone.

Puis nous sommes redescendus de l’autre coté de la colline pour rejoindre notre point de depart. Nous avons traversé Camp Cain où auraient séjourné les armées de César.

Une belle randonnée de presque 11 km a travers l’histoire qui a beaucoup plu aux enfants. Nous etions un bon groupe de 9 adultes et 9 enfants entre 4 et 8 ans et on s’est tous regalés.

Pour retrouver la randonnée c’est ici.

6 réflexions au sujet de « #EnFranceAussi: Une boucle dans le passé Antique de Vernègues »

  1. J’adore les villages et avec En France Aussi on découvre des pépites. Celui-là a l’air très intéressant pour son histoire et le panorama est splendide.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s