Le Luberon·Provence et Famille

#EnFranceAussi: Cabrieres d’Avignon et le mur de la Peste

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi dans le cadre du collectif de blogueurs « En France Aussi » et « le blog du mois » c’est-à-dire celui de Mitchka du bog Fish & Child qui nous a proposé le thème “En pleine nature”.

Vivant en Provence, nous sommes entourés de nature et dés que le temps le permet, nous partons nous ballader. J’ai profité d’une semaine de vacances la semaine derniere pour découvrir de nouveaux endroits. Vendredi, une copine m’a proposé d’aller voir le mur de la Peste. J’en avais entendu vaguement parlé et je me suis dit que cela allait intéresser les garcons.

La randonnée part de Cabrieres d’Avignon, un village pittoresque a la croisée des Monts du Vaucluse et du Luberon. Ce circuit de 7 km permet de découvrir les beautés cachées autour du village: champs d’oliviers, vignes, collines de cèdres et le Mur de la peste.

On quitte le village par un petit chemin qui nous mène a la Chapelle de Sainte Eusèbe qui est d’origine médiévale. Elle fut détruite en lors de la guerre contre les Vaudois puis reconstruite. De la nous avons rejoint le GR6 et nous avons commencé la montée a longeant la carrière.

Aprés avoir traversé la D100, nous rejoignons le Sentier de la Peste qui est marqué par des bornes. Les gravures qui sont dessus représentent les médecin de la peste. Ces derniers étaient équipés de masque a bec dans lequel ils deposaient des herbes aromatiques pour lutter contres les odeurs. Ils utilisaient une baguette pour examiner les patients sans les toucher.

En 1720, une épidemie de la peste issue du bateau le Grand Saint Antoine se déclare a Marseille et se propage en Provence et dans le Comtat Venaissin. Le 14 Février 1721, la France et le Comtat érigent le mur de la peste allanr de Methamis a Cavaillon et long de 27 km. Ce mur fait de pierres sèches etait destiné à limiter le developement de l’épidemie et à proteger les populations en interdisant le déplacement des personnes de la zone touchée à la zone épargnée. La ligne sera gardée par un millier de soldats pontificaux et on peut voir les restes des guérites. Fin février 1723, les lignes sanitaires sont levées et les troupes françaises quittent le pays. La peste aura tué environ 25 % de la population du Comtat. 

On a suivit le mur sur un bon kilomètre pour atteindre le haut de la colline avec un beau panorama. Avant de redescendre sur Cabrieres d’Avignon.

Une belle randonnée de 3h (avec pause) sans grande difficulté et accessible a tous avec un aspect historique. Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas a vous y arreter.

Vous pouvez la retrouver sur visorando: https://www.visorando.com/randonnee-circuit-de-decouverte-ouest-de-cabrieres/

Pour plus d’information sur le mur de la peste : https://www.lieux-insolites.fr/vaucluse/peste/peste.htm

7 réflexions au sujet de « #EnFranceAussi: Cabrieres d’Avignon et le mur de la Peste »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s