Le Luberon

Sortie dans le Lubéron: Cucuron et Ansoui

Fin Juillet, j’ai profité de ne pas avoir les enfants pour aller me balader dans le Lubéron après le boulot et visiter deux villages: Cucuron et Ansoui

Village situé au cœur du Grand Luberon, appelé aussi la Montagne Bleue, Cucuron est un charmant petit village typiquement provençal.

J’ai commencé la visite par le bassin de l’étang. C’était à l’origine une réserve d’eau provenant de différentes sources du Luberon. Elle servait à alimenter le moulins à farine. Elle existait déjà en 1403 et fut acquise par la commune en 1515. Ce petit lac fut alors aménagé et entouré d’une chaussée.

Je suis ensuite allée voir le Beffroi. Il, construit sur une porte de la deuxième enceinte de remparts qui avait perdu son rôle défensif après la construction de la troisième enceinte, date de 1541. Sur le chemin pour aller au Donjon Saint Michel, on passe a coté de la Maison de la Reine Jeanne. C’était une maison noble, elle était surmontée d’un étage crénelé supprimé à la fin du XIXème siècle à cause de sa vétusté. Au XVIème, elle appartenait à Honoré de Bouliers puis à son fils Pierre. Les maisons de ce quartier étaient habitées par des aristocrates. Ensuite, ils abandonnèrent la vieille ville pour des demeures plus vastes et plus spacieuses dans la nouvelle partie fortifiées. On peut voir encore les fenêtres à meneaux, la tourelle en demi hors d’œuvre qui contient un escalier à vis, la grille de la fenêtre et un très joli fenestron à accolade au deuxième étage du côté de la placette.

Je suis montée jusqu’au Donjon Saint Michel d’où on a une belle vue sur le village. Abandonné vers le milieu du XVIIème siècle par la famille d’Oraison, l’édifice tomba peu à peu en ruines. Ses restes furent vendus en 1791 à un particulier, puis acquis un peu plus tard par la commune. Il n’en reste aujourd’hui qu’une tour tronquée, dite Donjon St Michel, classée monument historique en 1921.

J’ai ensuite traversé le village pour rejoindre La Tour « Sus-Pous » ou Tour de la Citadelle. Cette tour appartenait à la troisième enceinte de remparts. Bâtie au sommet d’un mamelon, elle faisait partie de la Citadelle au moment des guerres de la Ligue au XVIe siècle. Les remparts ou « barris » en provençal, ont été construits à des époques différentes.

Après la visite de Cucuron, je suis allée a Ansoui qui est juste a coté. Le village perché est classé parmi « Les plus beaux villages de France » depuis juin 1999.

Je suis allée me balader le long du Château. Bâti au sommet d’un piton rocheux dans la vallée d’Aigues, Ansouis fut un poste d’observation privilégié. Au Moyen Âge, il apparaît sous la forme d’un vaste quadrilatère doté d’un donjon central, flanqué de quatre tours et comportant un important système de fortification. A cette époque, Ansouis appartient à la puissante maison de Forcalquier. Leur suzeraineté sur Ansouis dura jusqu’en 1178, date à laquelle ce fief entra dans le patrimoine de la maison de Sabran. Puis le temps passa sur Ansouis jusqu’en 1285, année de la naissance d’Elzéar de Sabran. Le roi Charles II de Sicile le maria à quatorze ans à Delphine de Signe, riche héritière et dernière descendante des vicomtes de Marseille. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que la paix s’installa de nouveau en Provence et que le château se transforma progressivement de forteresse en demeure de plaisance. Le duc et la duchesse de Sabran-Pontevès reprirent le château en 1936 et n’eurent de cesse de lui rendre sa splendeur passée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s