Maman solo: Apres la rupture

Apres la rupture: Le deni

Voici le premier chapitre du livre « Apres la rupture – reconstruire sa vie après un divorce ou une séparation » de Bruce Fisher dont je vous parle ici

Mettre fin a une relation amoureuse provoque une douleur émotionnelle intense. Le choc initial est plus facile a supporter pour les personnes qui ont choisit de partir car elles sont mieux préparées a la crise, mais une rupture n’est jamais simple quelles que soient les circonstances.

Pourquoi avons-nous rompu?

Personne ne prévoit de divorcer et nous commençons presque toujours par nier le divorce quand il arrive. J’ai moi même pratiqué la politique de l’autruche pendant trop de temps pour ne pas affronter mes problèmes.

Pour sortir de l’impasse il faut que les deux membres du couple soient disposes a changer. Un attelage de chevaux ne peut avancer si l’un d’eux reste couché. J’ai essaye personnellement de changer mais sans soutient de l’autre, on n’y arrive pas.

Il est possible que vous vous accusiez de l’échec de votre relation avec des « si seulement ». Utilisez vos aptitudes d’analyse pour évoluer plutôt que de vous critiquer. Concentrez vous sur l’avenir et non sur le passé.

Les causes de la rupture sont multiples. Chaque relation comporte des faiblesses et ce sont elles qui, pour différentes raisons, provoquent la rupture.

De nombreux mariages échouent car les époux investissent tout leur temps et énergie dans un projet extérieur a la relation amoureuse, tel que construire une maison, lancer une affaire ou étudier. Ce fut mon cas quand nous avons acheté un hôtel. Notre couple déjà affaiblit n’a pas résisté au stress et aux responsabilités énormes qui pesaient sur nos épaules.

Quand tout cela a-t-il commence?

On se demande souvent pourquoi untel et untel ont divorcé. Il serait plus pertinent de se demander pourquoi ces personnes se sont mariés. Beaucoup de personnes le font pour les mauvaises raisons. Et mon mariage en est la preuve. Je me suis mariée pas seulement par amour mais aussi pour notre projet de partir du Guatemala un jour, pour que cela soit plus facile au niveau des papiers pour mon ex qui est étranger.

Les personnes qui se marient pour de mauvaises raisons sont des personnes en quête d’un alter ego pour se sentir entières et trouver le bonheur dans le mariage.

Il existe différentes formes d’amour et que, plus ou moins responsables ou matures, elles ne conviennent pas toutes au mariage. Nous cultivons souvent une image idéalisée de l’autre et il arrive que nous soyons amoureux de cette image plutôt que d’une personne.

Quand vous vous sentirez prêt a vivre heureux en célibataire, vous serez prêt a vivre en couple.

La rupture est définitive: quand c’est fini… c’est fini!

Admettre ma fin d’une relation malheureuse et improductive peut vous aider a considérer le divorce comme une preuve de santé mentale. Soyez honnête même si c’est douloureux.

Posez vous les questions suivantes:

  1. Étiez vous bons amis?
  2. Vous confiez vous vos joies et vos peines?
  3. Qu’aviez vous en commun: intérêts, passe-temps, opinions politiques, religions, les enfants?
  4. Vos objectifs personnels étaient-ils similaires ou compatibles?
  5. Aviez vous convenu de méthodes pour résoudre les conflits dans le couple?
  6. Quand vous étiez en colère, résolviez vous directement les problèmes? Le cachiez-vous? Essayiez vous de vous faire du mal?
  7. Aviez-vous des amis communs?
  8. Sortiez vous souvent?
  9. Etiez-vous tous les deux responsables des revenus du mariage et des taches menageres?
  10. Preniez vous au moins les décisions importantes en commun?
  11. Vous accordiez vous mutuellement du temps libre?
  12. Vous faisiez-vous mutuellement confiance?
  13. La relation était-elle suffisamment importante pour que chacun de vous consente certaines concessions?

Il est peut-être difficile de reconnaitre certains de ces problèmes. Accepter que l’on a une part de responsabilité est encore plus délicat. L’acceptation est la face positive du deni: celle sur laquelle on peut se fonder pour reconstruire. Admettre la fin de la relation ne veut pas dire que vous devez assumer l’entière responsabilité.

Du déni a l’acceptation

Vous avez entrevu les failles et carences de votre ancienne relation. Plus votre estime personnelle est solide, plus vous accepterez facilement la rupture.

Plus vous prenez conscience de votre solitude et de la réalité de la rupture, plus votre souffrance est intense. Et cette douleur que vous ressentez est bien réelle. Votre seule force est d’utiliser ce chagrin pour guérir et d’accepter la douleur plutôt que de la nier.

Amis et amants

A ce stade vous êtes vulnérables mais vous avez d’avantage besoin d’amis que d’amants. Évitez de vous impliquer dans une relation amoureuse avant d’avoir guéri une partie de votre douleur. Avoir des amis vous sera très profitable.

Vous risquez de chuter si vous vous engagez dans une relation a long terme et si vous investissez davantage dans cette relation que dans notre développement personnel.

Fixez vous un objectif: apprenez a être un célibataire heureux et vous pourrez reformer un couple.

La souffrance des enfants

D’abord, ils acceptent difficilement que la relation est prit fin et espèrent secrètement que leur parents reprennent la vie commune. Leur espoir est tenace.

En second, ils se croient être responsables de la séparation de leurs parents.Aidez les a admettre qu’ils ne soient pas responsables et que le divorce est un problème d’adultes.

En troisième, les enfants qui ont perdu un parent ont peur de perdre l’autre. Ils se montrent envahissants et dépendents. Ils ont besoin d’être rassures et d’entendre que vous n’allez pas le quittera votre tour. Il faut leur dire que le lien de parenté sont indestructibles. Maintenant, je comprend mieux l’aptitude de mes fils qui n’ont plus leur papa proche.

Comment allez vous?

Soyez positif et ne vous lancez pas a contre cœur dans cette entreprise. Avant d’entreprendre l’étape suivante pour explorer plus en détail les causes du divorce, prenez le temps de répondre aux affirmations ci dessous. Cela vous aidera a décider si vous êtes prête ou pas.

  1. Je suis prête a accepter que ma relation est prit fin
  2. Cela ne me gène pas d’annoncer mon divorce a la famille et aux amis
  3. J’ai commence a comprendre les raisons de cet échec et cela m’aide a surmonter le déni
  4. Je crois que même si le divorce est douloureux, il peut être une expérience positive et créative
  5. Je suis dispose a investir émotionnellement dans ma propre évolution afin de devenir la personne que je veux etre
  6. Je veux apprendre a être un célibataire heureux avant de m’engager dans une nouvelle relation

Bon et bien je crois que je suis prête pour la prochaine étape et vous?

Autruche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s